Présentation B.a.Bach

B.a.Bach est un ensemble vocal et musical qui interprète les oeuvres de Bach. L’ensemble B.a.Bach est membre actif de l’Association des Chœurs de Montpellier.  
Plusieurs concerts sont programmés chaque saison, avec instrumentistes et solistes professionnels. En outre, nous présentons régulièrement des "Heures Musicales" gratuites à visée pédagogique, où nous interprétons une œuvre de JS Bach après l’avoir commentée sur le plan musical et textuel.

Ecoutez un extrait d'un de nos concerts

NB : sur les pages de nos concerts passés, vous pourrez écouter d'autres extraits.
Les concerts contenant des extraits sont indiqués avec cet icone ♫►

 

Concerts à venir

Voir tous les événements

 

Concerts passés

Voir tous les événements

 

Flash bach sur B.a.Bach

L’ensemble B.a.Bach a été créé en 1991 par Jacqueline Armand Carrière. Il regroupe une vingtaine de chanteurs confirmés et autonomes capables d’effectuer le travail de déchiffrage seuls. Il se produit avec des solistes et instrumentistes baroques, et n’a cessé d’interpréter la musique vocale de Jean-Sébastien Bach ainsi que l’œuvre d’autres compositeurs baroques, anglais, allemands, français. A l’automne 2012, Jean-François Héron a pris en charge la direction musicale de l’Ensemble, à l’occasion d’un recentrage du groupe autour de l’œuvre du cantor de Leipzig. Nous avons alors accéléré la cadence de nos prestations. Plusieurs concerts sont programmés chaque saison, avec instrumentistes et solistes professionnels. En outre, nous présentons régulièrement des "Heures Musicales" gratuites à visée pédagogique, où nous interprétons une œuvre de JS Bach après l’avoir commentée sur le plan musical et textuel. B.a.Bach se produit essentiellement à Montpellier : à la Maison des Chœurs, au Temple de la rue de Maguelone, dans les églises Saint Denis, Sainte Eulalie, les Dominicains, les Pénitents Bleus, et dans la région : église de Pignan, temples de Marsillargues, du Vigan, de Nîmes. Il se produit aussi en PACA. dans le cadre de divers festivals de musiques, dont celui de Durance Luberon.

En 2017, l’ensemble B.a.Bach interprétera la Passion selon Saint Jean de Jean-Sébastien Bach avec un effectif instrumental plus conséquent : trois concerts sont prévus pendant la période pascale. Ils seront sous-titrés en français et en anglais.

L’ensemble B.a. Bach est membre actif de l’Association des Chœurs de Montpellier.Il reçoit depuis l’année 2006 le soutien de la Ville de Montpellier.

 

Citations sur Bach

Bach est la seule chose qui vous donne l'impression que l'Univers n'est pas raté. Tout y est profond, sans théâtre. [...] Bach compromet l'idée du néant dans l'autre monde. Tout n'est pas illusion quand on écoute cet appel. [...] Sans Bach, je serais un nihiliste absolu. Cioran
Je débute chaque journée de la même manière. Cela ne correspond pas à une routine bien rôdée mais à quelque chose d’essentiel dans ma vie quotidienne.
Je m’installe au piano et je joue deux préludes et fugues de Bach.
Je n’imagine pas faire autrement.
C’est une sorte de bénédiction sur la maison.
Mais ce n’est pas à mes yeux l’unique signification.
Il s’agit de redécouvrir le monde dont je me réjouis de faire partie.
Cela me fait prendre conscience du prodige de la vie et du sentiment merveilleux d’être un être humain.
Pablo Casals, (1876-1973)
Bach est au centre de la musique. Sans doute le plus grand génie musical de tous les temps. Il symbolise le dernier terme d'un mouvement — le mouvement polyphonique- préparé dès le Moyen Age, stimulé par le XVIe et le XVIIe siècles; il résume deux siècles d'efforts, et synthétise deux siècles de découvertes. NORBERT DUFOURCQ, Petite histoire de la musique en Europe, Paris, Librairie Larousse, 1942.
Celui-là devant qui tous les autres ne sont que des enfants. ROBERT SCHUMANN
Sans Bach, la théologie serait dépourvue d'objet, la Création fictive, le néant péremptoire. S'il y quelqu'un qui doit tout à Bach, c'est bien Dieu. E. M. CIORAN, Syllogismes de l'amertume, Paris, Gallimard, coll. Idées, 1952, p. 119-120
Sans Bach, Dieu serait un type de troisième ordre. E. M. Cioran, cité dans "Les écrivains et la musique : E. M. Cioran", Benjamin Ivry, Symphonia, nº 2, Janvier 1996, p. 20